Quels sont les facteurs de risque d’une plaie ?

risque d'une plaie

Publié le : 04 décembre 20225 mins de lecture

Le diabète, notamment celui de type 1, est un fléau qui touche de plus de personnes. Hormis la génétique qui joue un rôle important dans le cas des diabétiques, les autres facteurs de risque contribuent également à la formation des plaies diabétiques. Il s’agit de facteurs sociaux qui conditionnent l’état d’esprit, le système immunitaire et l’hygiène de vie (dont l’alimentation) de la personne sujette au diabète. Il existe actuellement des traitements aux plaies diabétiques, mais il faut d’abord en comprendre les origines.

Une artériopathie associée à une neuropathie périphérique

Malgré son apparence commune à toutes les autres sortes de plaies physiques, la plaie diabétique se reconnaît facilement par sa localisation et sa cicatrisation qui prend énormément de temps (voire des mois). Cette plaie, qui évolue sur le pied du diabétique, peut apparaître pour diverses raisons. Une étude menée par les spécialistes en diabète de l’hôpital Saint Louis démontre que l’infection en est la principale cause, plus précisément une forte artériopathie, combinée à une neuropathie périphérique. Ne vous y trompez pas, ceci n’est que le facteur de risque principal. En effet, les facteurs sociaux et l’hygiène de vie sont également des facteurs de risque à prendre en compte. Ces derniers sont autant susceptibles d’éterniser la cicatrisation au niveau du pied diabétique.

Les origines de la mauvaise cicatrisation des plaies

Le diabète a la fâcheuse manie de ralentir la cicatrisation et le processus de guérison (pour les lésions cutanées) chez les patients diabétiques. Dans le pire des cas, les plaies au niveau du pied ne sont que le commencement. En effet, plaies et diabète vont de pair, une fois arrivé à un certain niveau de détresse diabétique. Dans un point de vue mécanique, le diabète va empêcher le corps de fabriquer de la cytokine (principal médiateur entre les tissus cellulaires). En d’autres mots, le diabète coupe la connexion et le corps ne peut être informé qu’il y a une plaie à cicatriser. D’autre part, le taux de sucre des diabétiques peut arriver à un point où les vaisseaux sanguins se retrouvent obstrués. Or, le sang a besoin de circuler pour oxygéner le corps, et l’oxygène est également important pour la cicatrisation. En bref, la plaie ne pourra se renfermer, car le diabète empêche le corps de fonctionner normalement.

Les facteurs de risque externes

D’une manière générale, les plaies diabétiques surviennent lorsque le patient est atteint de diabète de type 1 (ou DT1) aigu. Cette forme de diabète est principalement connue pour ses effets néfastes sur le pancréas. Elle prive ce dernier de la capacité de produire de l’insuline. Plaies et diabète surviennent surtout à cause d’une prédisposition génétique. Toutefois, les facteurs de risque externes sont également nombreux. Les infections virales qui sont des phénomènes sociaux sont très dangereuses. Il en est de même pour les énormes coups de stress qui durent sur une longue période, ou bien qui sont périodiques. Sans parler des éventuelles expositions à toutes sortes de toxines. Bien évidemment, l’alimentation est aussi à surveiller de près (ne pas manger trop de sucre au quotidien).

Les plaies au niveau du pied apparaissent notamment chez les diabétiques de type 1. Pour la majorité des cas, ces personnes ont des parents proches qui souffraient du même type de diabète. La génétique n’a donc pas joué en leur faveur. Les études ont cependant démontré que ces plaies peuvent être causées par des facteurs de risque externes. Des facteurs tels que :

  • Les facteurs sociaux : exposition aux toxines, infections virales ;
  • Les facteurs de stress : toute chose qui peut entraîner un état de stress et d’anxiété prolongé ;
  • L’alimentation déséquilibrée (trop de sucre).

Bref, n’hésitez pas à contacter les experts en ligne sur des sites web si vous en avez besoin plus d’informations.

Comment le CBD peut améliorer votre sommeil ?
Pourquoi investir dans une enseigne lumineuse pour votre pharmacie ?

Plan du site