Comprendre les vertus de la phytothérapie et des compléments alimentaires

phytothérapie

De plus en plus de personnes sont attirées par les compléments alimentaires, surtout les femmes. Ils sont considérés comme des aliments riches en substances actives ou des nutriments comme les minéraux, les vitamines, les acides… Quant à la phytothérapie, c’est une méthode consistant à utiliser les plantes en tant que compléments alimentaires, pour les infusions ou les cataplasmes et bien plus encore. C’est une médecine douce servant à régler toutes sortes de problèmes de santé.

Le champ d’action des compléments alimentaires à base de plantes

Les plantes médicinales doivent posséder des propriétés médicamenteuses, celles-ci sont utilisées en médecine traditionnelle. Elles ont des composants chimiques et sont utilisées sous différentes méthodes. Ces plantes sont reproduites pour donner de nouvelles combinaisons. Elles possèdent différentes substances actives, et chaque plante est composée de ces substances en quantité variable. Elles ont des effets curatifs et préventifs et permet de renforcer les défenses immunitaires de l’organisme. Pour en voir plus, vous pouvez consulter guide-des-plantes.com/. Les compléments alimentaires sont constitués de différents nutriments ou de substances actives. Ce sont souvent des vitamines, des minéraux ou des acides (aminés ou gras). Ils peuvent aussi provoquer des effets physiologiques. Sur le marché, ils sont présentés sous forme de capsules ou de gélules, sous forme d’ampoules ou de solutions liquides.

La composition des plantes médicinales prises comme compléments alimentaires

Les produits de la photosynthèse étaient ceux composés d’acides gras et d’acides aminés, des oses (sucres) : ce sont les molécules à métabolismes primaires. Par la suite, ils sont devenus des molécules à métabolismes spécialisés qui contiennent des particularités thérapeutiques. Les plantes médicinales peuvent être composées d’huiles essentielles qui peuvent être utilisées pour soigner les inflammations causées par les allergies, l’eczéma ou les problèmes intestinaux. Ils sont des molécules aromatisées volatiles. Les alcaloïdes sont naturellement azotés grâce aux acides aminés qui les composent. Ils peuvent avoir des effets toxiques, médicamenteux ou physiologiques. Les flavonoïdes proviennent de la coloration des feuilles ou des fleurs ou des fruits ou des autres composants des végétaux. Ils peuvent tuer les bactéries et soigner les inflammations, ils sont aussi antiviraux. Les tanins qui ont des caractères antiseptiques et antibiotiques, mais aussi astringents, antidiarrhéiques, anti-inflammatoires, hémostatiques, peuvent adoucir le calibre des vaisseaux sanguins. Les résines d’ambre quant à elles, proviennent des conifères. Les phénols qui contiennent un noyau benzénique et de quelques groupes d’hydroxyles peuvant soigner les inflammations. Ils sont aussi analgésiques et antiseptiques. Les glucosinolates qui peuvent augmenter les flux de sang sur les parties irritées pour faire évacuer les toxines sont souvent utilisés en tant que cataplasme sur des articulations douloureuses. L’amidon, lui, est composé de carbone et d’hydrates. Les mucilages ont un aspect visqueux et colloïdal pour calmer les bronchites et les irritations de la toux. Ils ont des vertus laxatives, soulagent les aigreurs d’estomac et soignent généralement les infections du tube digestif. Les gélules peuvent contenir des vitamines A, B, C, D, E ainsi que des minéraux comme le fer, le magnésium, le calcium. Parfois, ils sont faits en huiles de poisson, riches en oméga-3. Ils peuvent aussi être à base de fruits, ou pour compléter en aliment de coenzyme ; parfois, sous forme de tablettes qui contiennent du soufre ou du ginkgo bilobé.

Quels sont les bienfaits de la phytothérapie

La phytothérapie sert à soigner les maladies bénignes, mais certains symptômes doivent cependant être traités par des antibiotiques ainsi que d’autres traitements plus intenses. Elle peut être pratiquée sous différentes formes et est loin d’être toxique pour l’homme. Cette médecine douce peut être utilisée pour réguler certaines fonctions du corps. En phytothérapie, les médecins qui fabriquent des médicaments pharmaceutiques vont extraire les éléments actifs des plantes et les utiliser pour en faire des remèdes naturels. La médecine classique est utilisée pour régulariser les fonctions de l’organisme et ainsi soulager les besoins en auto guérison, tandis que la phytothérapie répond aux analyses effectuées sur les systèmes neuroendocriniens, hormonaux et de drainage.

Besoin en complément alimentaire : qu’est-ce qu’il faut savoir ?

Les compléments alimentaires aident à l’amélioration de la santé en faisant face à des maladies ou en améliorant un point particulier. Ils peuvent compléter certains types de carences. Pour être plus précis, ils aident au transit et à la digestion intestinale, aux troubles pendant le sommeil, aux diminutions de poids, à la circulation du sang, au stress dû à la fatigue, au rhumatisme, ils peuvent aussi ralentir le vieillissement, renforcer les défenses naturelles, nettoyer les toxines dans le corps, et même servir d’aide à la ménopause. L’acide folique ou les vitamines B9 qu’ils contiennent aident à la prévention de la malformation congénitale. Les compléments alimentaires sont nécessaires pour les femmes enceintes, ces dernières doivent en prendre avant la grossesse et pendant le premier trimestre. Ils contiennent du fer et de la vitamine B12 pour aider les femmes qui ont des règles abondantes ou les personnes en régime végétal. Il faut tout de même faire attention à la surdose qui peut devenir neurotoxique. De plus, l’acide folique peut s’introduire dans les cellules comme la vitamine B9 alimentaire et peut agir sur l’ADN. Si les doses sont respectées, ils peuvent contribuer à la synthèse et à la réparation de l’ADN.

Apports riches en vitamine C : opter pour un complément alimentaire à base de camu camu
Comment éviter d’avoir faim pendant le programme minceur ?